Les 5 espèces les plus menacées au monde

#5 Tigre de Malaisie

Dans l’Est de la Malaisie malaise, l’État de Terengganu possède des forêts tropicales primaires. La particularité de ces forêts réside dans le fait qu’elles ont une biodiversité d’une richesse exceptionnelle, idéale pour les tigres de Malaisie, parmi les espèces les plus menacées au monde.

Rimba, qui signifie «jungle» en malais, est un groupe de recherche malaisien axé sur la conservation des espèces menacées. Afin d’améliorer la protection et la gestion de la biodiversité de la Malaisie péninsulaire, leur approche collaborative et inclusive permet de connecter des personnes afin de mieux protéger les tigres de Malaisie.

#4 Rhinocéros de Sumatra

Le rhinocéros de Sumatra est la plus petite des cinq espèces de rhinocéros. En raison du commerce illégal de ses cornes et de la perte de son habitat engendrée par les activités humaines, seuls quelque 100 individus subsistent actuellement à Bornéo et à Sumatra. 

Les biologistes de l’organisation de protection de la nature Sumatran Rhino Rescue espèrent pouvoir sauver l’espèce de Sumatra qui est en voie d’extinction.

#3 Rhinocéros de Java

Le rhinocéros de Java, du nom de l’archipel d’Asie du sud-est regroupant Sumatra, Java et plusieurs autres îles. Il est classé en danger critique d’extinction par l’UICN, parmi les 100 espèces les plus menacées de la planète.

Bien que soigneusement protégé, le nombre de rhinocéros indonésiens stagne depuis des décennies du fait d’une très lente reproduction. Aujourd’hui, il ne reste plus que 63 rhinocéros de Java dans le  parc national d’Ujung Kulon, au sud-ouest de Java.

#2 Léopard de l’Amour

Le léopard doit son nom au fleuve Amour qui coule en Sibérie, à l’est de la Russie. Ce superbe animal est connu aussi sous le nom de panthère de Chine. 90% de son habitat naturel a disparu. La destruction de son habitat est majoritairement causée par la déforestation massive de la région au profit des industries, des transports et du tourisme de masse.

En 2012, les autorités russes ont créé le parc national du “Land of the leopard” qui s’étend sur quelques 262 000 hectares au sud-ouest de la province du Primorié, dans l’Extrême-Orient russe, et couvre environ 60 % de l’habitat du félin. Le WWF apporte son soutien aux activités de lutte contre le braconnage, dans la réserve naturelle de Barsovy, ainsi que dans tout l’habitat de la panthère de l’Amour, à l’extrême Est de la Russie.

#1 Vaquita

Vaquita, le mammifère marin le plus rare au monde, est sur le point de disparaître. Ce petit marsouin n’a été découvert qu’en 1958 et un peu plus d’un demi-siècle plus tard, nous sommes sur le point de le perdre pour toujours. Les Vaquita sont souvent pris et noyés dans des filets maillants utilisés pour la pêche illégale dans des zones de protection marines situées dans le golfe de Californie au Mexique. La population a considérablement diminué ces dernières années.

Avec seulement 30 restants, l’espèce disparaîtra totalement. WWF travaille de manière urgente pour s’assurer qu’ils peuvent vivre et prospérer dans leur habitat naturel.

Add Coment