L’après covid-19 : MURMURATION SAS, une start-up engagée pour le tourisme durable

L’impact du Covid-19 sur le tourisme dans le monde ne fait aucun doute. Les derniers rapports de l’Organisme Mondial du Tourisme (UNWTO) montrent que le secteur du tourisme est actuellement l’un des plus durement touchés, avec un manque à gagner évalué de 30 à 50 milliards de dollars (dépenses visiteurs à l’international). Au niveau mondial, 1 emploi sur 10 est lié au secteur du tourisme et donc menacé. Des estimations qui risquent tout de même de changer tant le caractère de la situation de pandémie actuelle est incertain. Sans aucun doute, les professionnels du tourisme traversent une période d’une extrême complexité. Plutôt que d’essayer de reprendre les affaires comme d’habitude, la situation actuelle nous met au défi de réfléchir au type de consommation avec des modes plus durables, y compris dans l’industrie du voyage.

Les actions positives mises en place par les professionnels du tourisme durable sont nombreuses et promettent des changements conséquents. Demain, Tours deviendra-t-elle l’une des destinations touristiques phares en France ? A l’échelle individuelle, le Covid-19 confine chez soi, et tout d’un coup l’individualisme et le consumérisme effréné semble être un “mal” qui gangrène nos sociétés. Restez chez soi devient finalement un catalyseur pour éveiller les plus beaux élans sociaux, remettant au goût du jour des valeurs essentielles comme “voyager local”. Pour exemple, plusieurs régions en France comme la région Occitanie ont mis en place un fond régional de solidarité à destination de la filière touristique. Cela permettra aux professionnels de compenser les pertes occasionnées durant la crise mais également de leur donner la latitude nécessaire afin d’anticiper une nouvelle offre orientée tourisme local. 

Des actions de solidarité ont été mises en place par des hôtels offrant des chambres aux soignants et aux familles. Cyril Dodin, gérant de l’hôtel Mondial à Tours, a proposé son aide aux hôpitaux de sa région. Il a reçu énormément d’appel et il ne s’agissait pas seulement de soignants mais également de familles dans le besoin. Il a ce message d’espoir pour tous les professionnels du tourisme “ouvrez votre coeur, ouvrez votre porte, ouvrez-vous”. Les restaurateurs se sont également mobilisés. A Paris, Thibaut Spiwack, chef cuisinier et propriétaire du restaurant Anona explique dans une interview sur le site flockeo.com, avoir fait don de denrées alimentaires, comme beaucoup de ses confrères, afin d’éviter le gaspillage.

L’essor du tourisme virtuel avec la VR pourrait atténuer le surtourisme lorsque les voyages reprendront et faire connaître les coulisses des régions françaises dans le monde. De plus, plusieurs initiatives sont mises en oeuvre pour continuer à voyager et à rêver : l’achat de chèques cadeaux pour aider les commerçants, la recherche et l’exploration de nouvelles options de voyage, le soutien des artisans locaux en participant à les faire connaître via les réseaux sociaux. Enfin, la période de confinement est une réelle opportunité pour les structures qui souhaitent rattraper leur retard sur les stratégies de durabilité à adopter.

Paradoxalement, le voyage représente aujourd’hui un danger humanitaire, et il est décrié depuis quelques années, du fait d’un tourisme de masse très déstabilisant pour les sociétés et la biodiversité. Nous avons vu les cartes satellites dans les médias qui présentaient il y a quelques semaines une diminution drastique de la pollution. Permettre d’évaluer le score écologique des destinations touristiques à travers le monde serait une option intéressante à envisager. En effet, une nouvelle façon de voyager serait d’optimiser son séjour pour les vacanciers, tout en prenant en compte la dimension environnementale.

Les études environnementales pour une meilleure gestion touristique

Les études environnementales permettent de voir à “l’oeil nu” ce qu’il se joue au niveau des enjeux de biodiversité. Aider les destinations touristiques à opérer et se développer sainement, gérer durablement une zone touristique et atténuer la pression du surtourisme sont les trois objectifs majeurs dans lesquels se lancent les destinations qui souhaitent être durables. Une destination durable c’est aussi l’assurance pour les élus politiques de permettre aux acteurs locaux de bénéficier d’une image positive et de développer l’économie locale. Comment comprendre notre impact et contribuer à le réduire ? Tout d’abords en rendant possible de quantifier cet impact. MURMURATION SAS propose ainsi à travers une série d’indicateurs d’aider les régions et les états à mettre en place les mesures nécessaires en fonction des types de zones touristiques (urbain, forêt, montagne, bord de mer, lac, fleuves, etc).


En savoir plus :

– Lire le dossier de presse complet

– Voir les témoignages des professionnels du tourisme

– Voir les études sur la pollution de l’air et de l’eau


MURMURATION SAS est une start-up active dans le secteur de la protection de l’environnement. Son objectif est de fournir des services B2B et de conseil dans les domaines GreenTech, des énergies renouvelables et du tourisme. www.murmuration-sas.com
LinkedinTwitter 


FLOCKEO.COM est une plateforme communautaire lancée par la société MURMURATION SAS afin de proposer des offres de voyage durable. La digitalisation et la visibilité des acteurs du tourisme durable est un réel enjeu économique et sociétal. Avec la plateforme Flockeo, la start up toulousaine MURMURATION SAS propose aux professionnels du voyage, un espace de communication unique qui repose sur une innovation majeure, les données satellites.  www.flockeo.com
FacebookInstagramTwitter

Add Coment