Le tourisme a-t-il besoin d’un réveil écologique ?

Si le tourisme est responsable de 8% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, il est aussi facteur de préservation de l’environnement grâce au développement de nouvelles tendances telles que le tourisme durable.

La croissance exponentielle des activités touristiques et l’émergence de la classe moyenne dans le monde exercent une pression environnementale considérable sur les destinations les plus populaires. L’évaluation de cette pression environnementale intéresse généralement les voyageurs et les décideurs. Cependant, malgré son importance évidente pour l’ensemble des acteurs, les informations environnementales ne sont pas disponibles et ne constituent donc pas un facteur décisif lors du choix d’une destination. Cela est principalement dû à la difficulté d’évaluer l’impact de l’activité touristique, à l’exclusion des transports. Sachant que le tourisme représente 10% du PIB mondial, l’élaboration d’indicateurs environnementaux indexés sur l’activité touristique revêt une importance capitale. La fourniture de ces informations aux niveaux mondial, régional et local est de la plus haute importance pour une activité environnementale et économique durable.

Notre proposition vise à développer un service fournissant ces informations : mesurer et surveiller les pressions environnementales dues aux activités touristiques et les transmettre à toutes les parties prenantes : un exemple concret, Bali.